Quel est le rôle de l'homme

C'est l'homme qui change les environnements et c'est lui qui est responsable de l'altération et la destruction des écosystèmes.
La destruction de l'habitat est la principale cause de perte des environnements et d’extinction des espèces. L’introduction des espèces exotiques avec le déséquilibre écologique conséquent est crée, que est souvent considéré comme le deuxième facteur de plus grand impact.


Pendant l'histoire la race humaine a intentionnellement amené de nouvelles espèces sur un certain territoire souvent pour des raisons alimentaires, économiques ou des buts récréatives ou ornementales, dans d’autres cas, certaines espèces ont été accidentellement transportés avec l’homme et se sont répandus dans les nouvelles environnements.
Dans le passé ce phénomène était assez limité. Aujourd’hui il est de plus en plus populaire et important.
Avec la globalisation, le développement du commerce, du tourisme et des transports des marchandises entre différents pays. Le phénomène de diffusion entre l’augmentation des espèces qui ne sont pas indigènes augmente d’une façon exponentielle.



Selon l'Evaluation des écosystèmes pour le Millénaire, le rapport de 2005 qui a évalué les effets des changements environnementaux sur les conditions de vie de l’homme, l’introduction des espèces exotiques est devenu la deuxième cause de perte de biodiversité dans le monde.


Les espèces exotiques introduites représent 54% des cas connus d’extinction des espèces animales, la seule cause dans 20% des extinction (par Clavero & Garcia, Berthou, 2005 Trends in Ecology and Evaluation).


La présence des espèces envahissantes ont un impact non seulement sur notre environnement mais aussi sur l’homme lui-même et aussi sur notre train de vie en causant des impacts importants pour la santé.
Il suffit de penser à la moustique tigre introduite accidentellement, aux plantes herbacées tel que l’ambroisie provoque des allergies et des problèmes respiratoires.


En Europe, les espèces introduites causent des dommages aux infrastructures , à l’agriculture , aux forets, à la pêche et à la santé pour 9,6 milliards de dollars par année considérant les frais de la gestion des espèces introduites, les pertes sont augmentées a 12,5 milliards d’euros par an.(Kettunen et al. 2009)


Agir est possible tandis que en nombreux cas c’est nécessaire si nous voulons stopper la perte de la biodiversité. Les expériences scientifiques démontrent que l’on peut prendre des mesures en adoptant des stratégies de prévention et dans certain cas la suppression des espèces envahissantes particulièrement nuisibles.


La nécessité d’une action est également confirmée par l’Union européenne qui a lancé une campagne d’information sur les espèces envahissantes et a avancé quelques propositions pour une stratégie européenne sur les espèces envahissantes introduites. (Genovesi e Shine 2004)


Tout le monde peut faire quelque chose : la protection de la biodiversité dépend de la prise de conscience de chacun de nous et nos comportements peut faire la différence.
Aidez-nous à rendre chaque personne plus coscient des dommages créés par les espèces envahissantes et d’éviter la dispersion dans l’environnement des animaux ou des plantes exotiques.